Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
 « Favoriser le développement d’une pratique sportive accessible au plus grand nombre » - Sport et citoyenneté
catégories:

 « Favoriser le développement d’une pratique sportive accessible au plus grand nombre »

 

 

 

Dans le cadre de la 9e édition de l’opération « Tout Angers Bouge » dimanche 3 juin 2018, un débat est proposé sur le thème « Bien-être, sport, santé ». Un triptyque au cœur de la politique sportive angevine, comme le souligne Roselyne Bienvenu, Adjointe aux sports de la ville d’Angers.

 

 

 

Angers est la première ville de France à avoir reçu les quatre lauriers du label « Ville Active et Sportive ». Cette distinction valorise la politique sportive menée par la Ville, qui s’exprime notamment à travers les plans « Angers Sport 2020 » et « Angers Sport Santé ». En quoi consistent ces stratégies ?

RB : Ce label est en effet une belle reconnaissance du travail mené à Angers ces dernières années. « Angers Sport 2020 » est le fruit d’une stratégie de concertation établie avec les acteurs du monde sportif. Adoptée en 2016, elle fixe, sur une période de 5 ans, cinq axes de travail qui se déclinent en 12 orientations opérationnelles. Sport pour toutes et tous, Sport de haut niveau, équipements sportifs, projets éducatifs… elle illustre la diversité des champs d’intervention d’une collectivité comme la nôtre. N’oublions pas que les communes sont les principales financeurs du sport en France ! « Angers Sport Santé » est un plan spécifique qui s’inscrit en complémentarité d’ « Angers Sport 2020 ». L’objectif, au croisement des politiques de la Santé Publique, de l’Action Sociale et des Sports et Loisirs, est de favoriser le développement d’une pratique sportive accessible au plus grand nombre, notamment à celles et ceux qui en sont éloignés. Aujourd’hui, les niveaux de sédentarité ne cessent de progresser dans notre pays, avec des conséquences lourdes sur la santé. Nous souhaitons bâtir une politique « bien-être sport santé » ambitieuse, s’appuyant sur trois piliers : la promotion de l’activité physique et sportive comme facteur de bien-être, de meilleure santé et de mieux-vivre et d’autonomie. Il s’agit de l’une de nos priorités d’ici la fin de la mandature.

 

Le plaisir et le bien-être par le biais du sport : c’est justement l’ADN de « Tout Angers Bouge », la fête du sport angevin, dont la 9e édition se tiendra le dimanche 3 juin 2018. Près de 20 000 personnes sont attendues sur cette journée. Une illustration que le sport rassemble, au-delà des différences de chacun ?

RB : C’est certain ! Avec plus d’une centaine d’associations pour le Village du Sport et l’association Angers Terre d’Athlétisme pour les trails, nous avons instauré un rendez-vous très apprécié des Angevins. 6 000 participants aux trails, mais aussi plus de 800 bénévoles sont mobilisés par les clubs et associations sur cette journée de trails urbains, de défis ludiques et sportifs, d’animations… Cette année, deux nouveautés sont au programme : une course des serveuses et garçons de café, ainsi qu’une Duck race, une tombola qui prendra la forme d’une course de canards en plastique sur la Maine ! L’intégralité des bénéfices sera reversée aux 6 associations dont les projets ont été retenus par les Clubs Rotary d’Angers.

 

Autre nouveauté, l’organisation d’un débat « Bien-être sport santé » en partenariat avec notre Think tank. Pourquoi avez-vous souhaité proposer ce nouveau temps fort aux Angevins ?

RB : « Tout Angers Bouge » est une fête du sport et de toutes ses modalités de pratique. Mais nous voulons faire en sorte que chacun se sente concerné par cette journée, y compris ceux qui ne pratiquent pas ou peu. Ce débat s’adresse à eux : il nous invitera à questionner les freins à la non-pratique, à identifier des leviers d’action pour favoriser l’activité physique. On ne parlera pas uniquement de sport, mais aussi de mobilité, d’aménagements urbains, de culture, de tourisme… J’introduirai ce débat aux côtés de Julian Jappert (Directeur de Sport et Citoyenneté) et différents intervenants prendront ensuite la parole : Corinne Praznoczy directrice de l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité (ONAPS), Estelle Denis, journaliste sportive bien connue, le Pr Pierre Abraham, qui est cardiologue et responsable médical du Centre régional de médecine du sport du CHU d’Angers et Cyrille Porcher, qui est chef d’entreprise et gérant de deux salles de fitness à Angers. Ce débat se tiendra au Théâtre Le Quai. Ce lieu n’a pas été choisi au hasard : pour renforcer notre culture sportive, nous prenons le parti de faire rentrer le sport dans un lieu de culture !





Sport et citoyenneté