Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
« La fabrique du citoyen sportif que je porte peut être un facteur de réussite scolaire et de cohésion sociale » - Interview exclusive de Benoît Hamon - Sport et citoyenneté

« La fabrique du citoyen sportif que je porte peut être un facteur de réussite scolaire et de cohésion sociale »

Propos recueillis par Sport et Citoyenneté

Dans le cadre des prochaines échéances électorales, notre Think tank Sport et Citoyenneté a présenté une série de propositions sur les thématiques majeures du sport.

Dans le prolongement de cette réflexion, notre Think tank a sollicité tous les candidats à l’élection présidentielle ainsi que plusieurs parties prenantes du sport français sur leur vision du sport et sa place dans le débat politique actuel. Une série d’entretiens que nous vous proposons de découvrir dans cette rubrique.

source: Les Echos

 

Interview de Benoît Hamon, candidat à l’élection présidentielle 2017

 

 

 

 

Quelle est votre vision du sport et la politique que vous souhaiteriez mener en la matière si vous êtes élu Président de la République ?

BH : Le sport est un levier de cohésion sociale et de fierté nationale. Mon ambition en la matière est de faire de la France une nation sportive, car pour moi c’est un enjeu de santé publique. Une activité physique et sportive (APS) régulièrement pratiquée dès le plus jeune âge est la meilleure garantie que cette habitude sera poursuivie tout au long de la vie au bénéfice de la santé pour tous et du vivre ensemble.

La fabrique du citoyen sportif que je porte dans mon projet peut être un facteur de réussite scolaire, de lutte contre le décrochage et un vecteur de cohésion sociale favorisant l’engagement citoyen. Pour réussir cela, je souhaite une continuité des parcours sportifs de la maternelle à l’université, de la diversité dans l’offre d’APS et de la complémentarité des temps scolaires (EPS obligatoire), des temps d’APS volontaires (sport scolaire), des temps des nouvelles activités périscolaires (initiation, découverte) et des temps extrascolaires en club (perfectionnement, compétions).

 

La sédentarité est considérée par l’OMS comme l’un des 10 facteurs de risque de mortalité dans le monde. Comment promouvoir davantage un mode de vie actif dans tous les environnements de vie ?

BH : Je pense que le sport-santé peut améliorer les conditions de travail. Je veux faciliter le mouvement des entreprises en la matière afin que la création d’une salle de sport par celles-ci soit considérée comme un avantage en nature et pas fiscalisée.

L’autre axe de mon projet porte sur la création de plusieurs milliers d’équipements sportifs légers de proximité (aménagement des cours de récréation, salles d’évolution) et aux abords des écoles et des lieux publics (pistes cyclables, plateaux sportifs multisports, fitness…) pour rendre le sport accessible à tous. Je propose également de mettre le paquet sur le savoir nager à l’entrée en 6e.

Pour finir, je propose le remboursement par la Sécurité Sociale du « sport sur ordonnance » pour les patients atteints d’une affection de longue durée.





Sport et citoyenneté