Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
Le financement participatif, une opportunité pour le sport
catégories:

Le financement participatif, une opportunité pour le sport

 

1er septembre 2015

 

Guillaume Gibon

Co-fondateur de Fosburit, plateforme de crowdfunding sportif

 

 

Réflexion parue dans le cadre de la revue 31 du Think tank Sport et Citoyenneté, Financement durable du sport 

Le financement participatif (ou crowdfunding) appliqué au sport et à ses projets, c’est tout simplement un retour à l’essence même de l’activité : rêve, émotion, partage. C’est aussi une solution alternative aux restrictions budgétaires actuelles.

La conjoncture actuelle et les contraintes pesant sur les finances publiques impactent directement les postes de loisirs, tels que les subventions publiques versées aux clubs de sports au niveau local. La réduction de cette source de revenu menace la pérennité des associations sportives, et les oblige à faire preuve d’innovation.

Au niveau local, les organismes prennent donc les choses en main et cherchent des solutions alternatives. Parmi elles, le financement participatif trouve légitimement sa place.

Le principe est simple. Dans le but de faire aboutir un projet sportif – un club de sport qui a besoin de renouveler son équipement ou encore un sportif seul qui envisage un projet d’aboutissement personnel à travers une discipline sportive – les porteurs de projet font appel au financement participatif, c’est-à-dire que chaque individu peut contribuer à la réunion des fonds nécessaires pour atteindre l’objectif.

La création artistique a lancé le phénomène, que le reste de l’économie s’empresse d’adopter. Une solution alternative aux moyens traditionnels de financement et qui fait appel à une notion d’implication. Les plateformes de crowdfunding sont à ce titre un allié privilégié : elles offrent des moyens techniques et constituent un booster de notoriété, que les porteurs de projets utilisent pour communiquer, via notamment les réseaux et médias sociaux. Un bon moyen également de tester le concept auprès d’un public ciblé.

La réussite ou l’échec d’une campagne de crowdfunding est, aussi, un révélateur fiable de la viabilité du projet. Des résultats qui peuvent être des arguments valables, dans le cadre d’un succès, auprès d’autres soutiens et financeurs traditionnels. Une garantie empirique susceptible de rassurer les interlocuteurs et instaurer un climat de confiance.

Les contributeurs qui financent des projets sur des plateformes de crowdfunding sont motivés par différentes raisons qui toutes nourrissent une économie du partage en plein boom. Qu’il s’agisse de réductions d’impôts (soutien d’associations reconnues d’utilité publique), de partage ou de solidarité, les motivations sont multiples. À l’évidence, soutenir un projet, c’est aussi nourrir sa passion, être au cœur de l’action. La satisfaction est émotionnelle, à travers le coup de pouce donné, un rôle de co-bâtisseur, la performance à venir des sportifs financés…

L’implication émotionnelle, que le sport véhicule idéalement, est un facteur-clé de la finance participative. À tel point que, même récente, cette voie ne peut plus être minimisée dans l’économie du sport. Les initiatives se multiplient et, sans surprise finalement, le public affiche un soutien chaque jour plus massif.

www.fosburit.com





Sport et citoyenneté