Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
Les priorités de la politique du Conseil de l’Europe dans le sport

Les priorités de la politique du Conseil de l’Europe dans le domaine du sport

La politique du Conseil de l’Europe dans le domaine du sport

Lors de la fondation du Conseil de l’Europe le 5 mai 1949, les dix membres fondateurs ont déclaré vouloir mener « une action commune dans les domaines économique, social, culturel et scientifique », ce qui a abouti en 1954 à l’adoption de la Convention culturelle européenne. L’intégration institutionnelle du sport au sein du Conseil de l’Europe est intervenue en 1976 avec la création du Comité directeur pour le développement du sport (CDDS) qui était chargé de promouvoir activement les valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe (droits de l’homme, démocratie parlementaire, primauté du droit) dans et par le sport. Le sport se devait en effet d’être, lui aussi, à la hauteur des idéaux de l’Organisation.

La politique du Conseil de l’Europe dans le domaine du sport a été axée principalement sur le maintien de certains principes: l’autonomie et l’auto-réglementation du sport, la lutte contre certains phénomènes négatifs (comme le dopage et la violence des spectateurs). L’adoption d’une centaine de textes élaborés par le Conseil de l’Europe (recommandations, déclarations, résolutions et conventions) soutiennent et guident les activités sportives dans l’ensemble de l’Europe.

L’autonomie du sport a constitué un principe essentiel dans le dialogue entre les représentants gouvernementaux et non gouvernementaux du secteur sportif. Les Etats s’intéressent non seulement au développement du sport – mais aussi à l’influence que le sport peut exercer sur d’autres domaines de l’action publique comme la lutte contre la discrimination, la promotion de la santé ou l’intégration.

Les documents stratégiques que sont la Convention européenne sur la violence des spectateurs dans le sport de 1985, la Convention de lutte contre le dopage de 1989 et son Protocole additionnel de 2002, la Charte européenne du sport et le Code d’éthique sportive n’ont pas simplement influé sur les activités sportives au niveau européen ; ils ont aussi constitué une référence mondiale pour l’engagement éclairé des autorités publiques en faveur d’un sport sain.

 

Les compétences du Conseil de l’Europe dans le domaine du sport

L’approche spécifique adoptée par le Conseil de l’Europe, qui a réuni les gouvernements et les ONG du secteur a permis d’engager un dialogue et une coopération fructueuse sur la base d’un objectif commun.

Le Conseil de l’Europe a développé au fil des ans d’importantes compétences spécialisées à propos de l’assurance qualité dans le sport, grâce aux accords adoptés à l’échelon politique, non seulement en Europe mais aussi dans le monde entier.





Sport et citoyenneté