Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le sport scolaire, outil inévitable des apprentissages

 

 

Laurent Petrynka, Président de la Fédération internationale de sport scolaire (ISF)

 

Le sport est une ressource pour la jeunesse. Diversifier les activités proposées, notamment dans le cadre du sport scolaire, contribue à développer les compétences socio-éducatives des jeunes pratiquants, ce qui leur sera utile pour la suite de leurs carrières.

 

A l’heure où le débat se consacrent sur les aspects budgétaires alloués au sport par les gouvernements, et notamment en France, les discussions devraient s’articuler principalement autour de l’encadrement du sport et des modes de pratiques sportives, et s’intéresser spécifiquement aux attentes des publics. Toutes les cibles, et notamment les jeunes, souhaitent s’engager autrement et pour des raisons qui varient. Le sport, et en premier lieu le sport scolaire, se doit d’être une ressource pour la jeunesse en contribuant au développement, personnel, comme professionnel, des jeunes publics dont la réalité aujourd’hui est bien différentes de celle de leurs ainés et aînées.

 

La Fédération Internationale de Sport Scolaire (ISF) promeut historiquement l’éducation par le sport, à travers les rencontres internationales qu’elle organise chaque année (10 à 12 championnats du monde), mais surtout lors de son événement phare : la Gymnasiade. Tous les ans, dans sa version estivale ou hivernale, la Gymnasiade rassemble plus de 3000 athlètes et leur propose une expérience qui vise au-delà de la compétition : festival culturel, programme éducatif pour toutes et tous, et participation de bénévoles du niveau local et international. L’expérience des jeunes dans le sport scolaire se doit d’être complète, diverse, et par sa richesse, elle tente de répondre ici tant à l’expression du potentiel des uns, qu’aux attentes des autres.

 

En diversifiant les activités proposées dans le cadre de ses rencontres, l’ISF adresse directement la question du développement des compétences des jeunes dans un monde en mouvement. En 2017/2018, elle lance « Volunteering in School Sport » (V2S), un programme dédié aux jeunes bénévoles, grâce au soutien du programme Erasmus+ Sport de la Commission européenne. Une formation intensive est mise sur pied et des missions bénévoles (locales et internationales) sont proposées à des jeunes lycéens et lycéennes venant de 6 pays différents (Croatie, France, Hongrie, Lettonie, Malte, Turquie). Grâce à une équipe pédagogique dédiée, les acquis développés par le groupe sont significatifs dans des domaines aussi variés que la prise de nouvelles responsabilités, la communication, la gestion de projet, et la maîtrise des langues.

 

Ce type d’expérience doit être valorisé, et répété, puisqu’elle sera réinvestie dans la poursuite de leurs études, puis de leurs carrières. Le sport scolaire, parce qu’il s’appuie sur un système pédagogique en place, offre une base solide pour explorer les potentiels du sport, vers l’apprentissage de soi et la réalisation d’une citoyenneté active. Le projet V2S, tout comme les autres activités initiées par l’ISF pour la jeunesse mondiale, tentent d’accompagner les nouvelles générations face aux défis de leur temps. Dans le cadre d’un sport pratiqué dans les écoles, l’acquisition de compétences socio-éducatives devrait alors toujours accompagner la pratique des sports.

www.isfsports.org



Sport et citoyenneté