Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
Pour une empreinte positive des JOP de Paris après 2024 - Sport et citoyenneté

Pour une empreinte positive des JOP de Paris après 2024

 

La crise sanitaire aura de multiples impacts sur le sport. Chez Sport et Citoyenneté, nous pensons qu’elle peut être salutaire, si elle permet d’accélérer un certain nombre d’évolutions. Par le biais de tribunes d’experts, nous souhaitons recommander, aux pouvoirs publics, des mesures opérationnelles destinées à lancer le sport de l’après-crise. Nous en avions déjà recensé un certain nombre dans ce livret de propositions pour la loi Sport et Société il y a quelques mois. Aujourd’hui, alors que la politique européenne du sport ne cesse de se développer, nous renforçons cet engagement en Europe et localement.

 

 

Matthieu Valot, Chargé de mission « Sport et Développement » à l’Agence Française de Développement

 

 

 

Dans un contexte de crise environnementale et sanitaire post-covid, les attentes sont fortes vis-à-vis des grands événements sportifs, et en particulier des Jeux Olympiques et Paralympiques. Dès sa candidature, Paris 2024 a souhaité rompre avec certaines dérives passées, et s’inscrire dans une dynamique de transition écologique en défendant l’organisation de jeux sobres et raisonnables, en accord avec l’Agenda 2020 du Comité International Olympique.

Maîtrise des coûts, réduction des émissions de carbone, durabilité des investissements et des équipements, implication large des athlètes et du public : le Comité d’organisation de Paris 2024 œuvre pour la tenue d’un événement responsable, laissant un héritage durable. En effet, les JOP étant le plus gros rendez-vous sportif mondial, suivi par quatre milliards de personnes, il serait dommage de circonscrire la dynamique aux seuls quinze jours de rencontres sportives.

 

C’est dans ce sens que l’AFD et Paris 2024 ont signé un accord de coopération inédit. L’objectif ? Perpétuer l’héritage de ce rendez-vous sportif dans le temps et l’étendre à l’international.

Plusieurs actions sont programmées. La première, qui débute cette année, prévoie la mise en place d’une promotion de 24 athlètes – huit Français et 16 issus de pays prioritaires de la coopération française – porteurs de projets de développement durable. Ces athlètes, en activité ou en reconversion, bénéficieront d’un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat et d’un financement de l’AFD, pour un montant global 700 000 euros. Un second dispositif s’adresse aux comités nationaux olympiques et paralympiques, aux fédérations, aux ONG et aux associations portant des projets de développement à travers le sport, avec un focus sur le handicap et l’égalité des genres. Cet axe, financé à hauteur de 3 millions d’euros sur la période 2021-2023, vise des actions menées dans les pays prioritaires de la coopération française. Enfin, l’AFD souhaite soutenir les collectivités territoriales ayant obtenu le label « Terre de Jeux 2024 » en finançant à hauteur de 70% des projets de coopération décentralisée en lien direct avec le sport (pour des montants compris entre 200 000 et 1,5 million d’euros).

 

C’est dans ce même esprit de transition écologique et durable qu’en septembre 2019, l’AFD s’est engagée à soutenir la préparation des Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se tiendront en 2022 à Dakar. Elle place son soutien et son expertise au service de la réussite de ces jeux sénégalais, premier événement olympique du continent africain, et finance la réhabilitation d’équipements sportifs, notamment le stade et la piscine.

 

L’ensemble des projets soutenus par l’AFD, devront être alignés avec l’Accord de Paris sur le climat. Ainsi, en accompagnant Dakar 2022 et Paris 2024, l’AFD souhaite plus que jamais faire du sport un outil pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

 

Retrouvez toutes les tribunes de nos experts ici





Sport et citoyenneté