Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
Stratégie Europe 2020 : quelle contribution pour le secteur du sport ?

Stratégie Europe 2020 : quelle contribution pour le secteur du sport ?

1er juin 2012

 

Landa_Sylvain

 

Sylvain Landa

Directeur adjoint, Rédacteur en chef, Sport et Citoyenneté

 

 

Réflexion parue sur le site de notre partenaire Le Cercle des Européens dans le cadre de la semaine du développement durable.

La Commission européenne a lancé le 3 mars 2010 la « Stratégie Europe 2020 » dont l’objectif est de préparer la sortie de la crise actuelle et l’économie de l’Union européenne pour la décennie à venir.

Trois grandes priorités ont été identifiées par la Commission européenne :

  • Une croissance intelligente, à travers une économie fondée sur la connaissance et l’innovation.
  • Une croissance durable, fondée sur une économie plus verte et plus compétitive.
  • Une croissance inclusive, fondée sur une économie à fort taux d’emploi favorisant la cohésion sociale et territoriale.

Parmi les initiatives prévues pour atteindre ces objectifs, certaines peuvent-elles trouver un prolongement dans le secteur du sport ? Autrement dit, comment le secteur du sport peut-il contribuer à la réussite des objectifs fixés dans la Stratégie Europe 2020 ? La Communication de la Commission européenne intitulée « Développer la dimension européenne du sport », en date du 12 janvier 2011 amène quelques éléments de réponse. Selon ce document, « le sport a une capacité énorme à favoriser une croissance intelligente, durable et inclusive et à créer des emplois par ses effets positifs sur l’inclusion sociale, l’éducation, la formation et la santé publique ».

Il est certain que le sport est un secteur économique vaste et en pleine expansion. Il suffit pour cela de jeter un coup d’œil à une étude européenne actuellement en cours, qui prévoit la construction de comptes satellites pour le sport (CSS) dans les différents Etats membres de l’Union. L’intérêt de ce type de comptes est de quantifier des sujets ou des secteurs de l’économie qui ne sont pas « observables » dans le système traditionnel des comptes nationaux, parce qu’ils ne correspondent pas à une activité économique spécifique statistiquement définie. Le sport est justement dans ce cas de figure. Jusqu’à présent, quatre pays ont produit un CSS : le Royaume-Uni, Chypre, l’Autriche et la Pologne. D’après les premiers résultats de cette étude, le sport représente 4,9% du PIB en Autriche, 2,4% à Chypre, 2,3% pour le Royaume-Uni et 2% pour la Pologne. La part de l’emploi sportif dans l’emploi total étant de 2% en Pologne, 2,2% à Chypre, 2,5% au Royaume-Uni, et près de 6,4% en Autriche. Une illustration de l’importance du tourisme sportif dans l’économie autrichienne, que confirme cette donnée : près de la moitié du chiffre touristique de l’Autriche est liée au sport, notamment à la pratique du ski.

Consulter la version intégrale de l’article sur le site du Cercle des Européens 





Sport et citoyenneté