catégories:

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

« Le futur de nos enfants dépend de notre habilité à travailler ensemble »

 

 

Entretien avec Dan Burrows, Directeur Global Community Impact chez Nike EMEA, à l’occasion de la conférence « Shaping the new generation of active kids » organisée par Sport et Citoyenneté le 28 septembre dernier (voir p.33).

 

Propos recueillis par Maxime Leblanc et Kiera Wason-Milne

 

Que fait Nike pour aider les enfants à être plus actifs en Europe ?

DB : Nous pensons que tous les enfants sont faits pour jouer, qu’importe leur lieu de vie, leurs origines et leur condition physique. Pourtant la génération d’aujourd’hui est la moins active de l’Histoire : seuls 30% des enfants atteignent les recommandations minimales de l’OMS (60 mn par jour).

Afin de lutter contre ce problème en Europe, nous collaborons avec des organisations basées à Londres, Paris et Berlin, qui offrent des expériences ludo-sportives à des milliers d’enfants. A Berlin, nous travaillons avec l’IRC et l’ONG Buntkicktgut sur un programme appelé Berlin Kickt qui combine le langage universel du football à l’apprentissage des compétences sociales et émotionnelles, afin d’aider les enfants, dont des immigrants récents, à atteindre tout leur potentiel. A Paris, Nike s’est allié avec Play International et propose la Playdagogie, qui aide à sensibiliser les enfants aux problèmes sociaux tout en les gardant physiquement actifs. Toutes ces initiatives font partie des engagements Made to Play de Nike, qui a pour but de faire bouger plus d’enfants et ainsi leur faire ressentir les bénéfices du jeu.

 

Comment Nike travaille-t-il directement avec les écoles ?

DB : Les recherches démontrent que les enfants actifs ne sont pas seulement en meilleure santé, mais qu’ils réussissent également mieux à l’école. Ils sont plus concentrés, ont une meilleure estime de soi et ont de meilleures notes. De nombreux enseignants reconnaissent l’importance du mouvement pour stimuler l’apprentissage et la concentration des enfants, et ils cherchent des ressources pour introduire des activités au sein des journées scolaires. C’est pourquoi Nike collabore avec Discovery Education UK pour créer Active Kids Do Better, un programme qui donne aux enseignants les moyens d’intégrer l’activité physique au sein des salles de classe et des cours de récréation. Plus de 140 écoles et 9 000 enseignants se sont engagés à faire bouger les enfants.

 

Comment atteindre ces objectifs ?

DB : Nous savons bien qu’une seule personne, école, organisation ou entreprise ne pourra régler seule la crise de sédentarité que nous vivons. Les changements positifs demandent un travail d’équipe exceptionnel. Notre futur, et le futur de nos enfants, dépendent de notre habilité à travailler ensemble. Une collaboration intersectorielle entre les gouvernements, les ONG et le domaine privé, aux niveaux national et local, est nécessaire. En investissant dans des partenariats novateurs, nous pouvons amplifier l’impact de nos programmes, et nous assurer que davantage d’enfants aient accès aux jeux et aux sports, et par conséquent à un plus grand potentiel de mener des vies plus heureuses, plus saines, et plus prospères.

communityimpact.nike.com



Sport et citoyenneté