Notice: A session had already been started - ignoring session_start() in /home/sportetc/www/wp-content/themes/sportetcitoyennete/header.php on line 1
Développer son leadership par le sport - Sport et citoyenneté

Développer son leadership par le sport

Par Emmanuelle Jappert, écrivaine

 

Etre mieux dans sa peau au travail,

Le sport permet d’évacuer le stress et de se recharger en énergie, que l’on soit dirigeant ou pas. Isabelle Deprez est auteure, conférencière, spécialisée dans le coaching de transformation s’adressant aux dirigeants confrontés à des challenges individuels ou collectifs. est lié certes au contexte, qu’ils s’agissent des pratiques managériales ou de l’ambiance de travail, mais aussi à la façon personnelle de faire face émotionnellement aux situations rencontrées. Elle collabore également avec l’ENA et l’IESEG. (https://isabelledeprez.fr/)

 

Qu’en est-il de l’activité physique pour réenchanter le travail (d’après le titre de votre dernier ouvrage : Réenchantez le travail, c’est possible !) ?

En tant que spécialiste du leadership, quel rôle joue le sport pour être un ou une meilleur.e leader (politique, en entreprise ou dans toute type d’organisation) ? Est-ce d’après vous un levier assez pris en compte par les dirigeants de façon générale ?

ID : Le sport a de multiples fonctions qui vont du divertissement à la recherche de performance, en passant par le défoulement très utile en ces périodes de stress intense que nous vivons. Quelle que soit l’intention qui préside, il me parait évident qu’il s’agit d’une activité qui apporte une énergie que je qualifie de dépolluée, surtout lorsqu’il est question de se vider d’un trop plein d’anxiété. Recharger ses batteries avec un nouveau carburant énergétique : la joie du ludique, la tension positive de l’effort dans la performance, le « sans plomb » après un stress toxique, est une nécessité. Il y a de vrais adeptes du sport quotidien parmi les dirigeant-e-s que je coache, qui se disciplinent et dégagent un créneau très tôt le matin. Je suis admirative ! Ils sont cependant encore rares. La pratique sportive régulière est encore trop peu prise en compte dans l’agenda chargé des dirigeant-e-s. Le sport passe trop souvent après la succession des rendez-vous de la journée ou est reporté le weekend lorsqu’il en reste un ! Et pourtant, être un leader efficace nécessite une énergie colossale ! Alors ne nous privons pas de ce carburant accessible à tous et toutes.

ID : Être mieux dans sa peau au travail est lié certes au contexte, qu’ils s’agissent des pratiques managériales ou de l’ambiance de travail, mais aussi à la façon personnelle de faire face émotionnellement aux situations rencontrées. Le sport permet d’évacuer le stress et de se recharger en énergie, que l’on soit dirigeant ou pas. Sentir son corps renforcé musculairement est également une façon de ressentir du bien-être par le sentiment de puissance que cela génère. Essayer de vous laisser aller un mois ou deux et vous verrez la différence !
Le sport collectif en entreprise peut aussi être un moyen intéressant de créer des relations sur un autre plan que celui du travail, de découvrir un collègue sous un autre jour, d’échanger avec plus de spontanéité aussi. Monter une équipe d’entreprise est également une formidable aventure humaine et un moyen de renforcer le sentiment d’appartenance.

 

En tant que coachs de dirigeants, vous rencontrez de nombreux hommes et femmes à la recherche de solutions. Le sport fait-il partie de vos recommandations ? Et si oui comment ?
ID : Lorsque l’on m’évoque des difficultés à « tenir » dans les contextes épuisants et stressants actuels, mes premières questions avant d’aller plus en avant, concernent les habitudes de vie : déconnexion électronique, sommeil et activité sportive. Tout est d’ailleurs lié. Je suggère le package complet et nous mettons en place un plan d’action à la semaine afin de créer des rituels efficaces et soutenables dans l’agenda de chacun. S’il y a de mauvaises habitudes alimentaires elles se solutionnent d’elles-mêmes en parallèle. Tout ceci génère indirectement un lâcher prise sur les difficultés à déléguer ou à gérer les priorités… l’art du contournement du coach.

 

Vous-même pratiquez le sport régulièrement. Qu’est-ce qu’il vous apporte, vous permet personnellement et professionnellement ?

ID : Personnellement, je recharge mes batteries à neuf en courant deux fois le weekend. Et si cela m’est impossible, je vais rechercher une alternative dans un autre activité… à minima pour me défouler ! Sinon gare aux futurs rendez-vous d’affaires.
La course à pied est cependant une alternative à la pratique du sport ludique en ce qui me concerne. Peu de temps et une mobilité géographique permanente contraignent mes aspirations. J’aimerais pouvoir repratiquer deux sports : la danse car elle me met en joie via le mouvement et la musique et le volley pour sa dynamique collective stimulante.  Etudiante, je pratiquais en équipe mixte et ai participé à des tournois inter-écoles. J’ai gardé des souvenirs formidables des liens forts qui s’étaient construits grâce à cette pratique collective et aussi d’avoir transpiré comme jamais sous la conduite d’un capitaine d’équipe de nationale 2 qui m’a fait dépasser mes propres limites physiques ! Depuis, à chaque occasion lors de vacances par exemple, je ne rate pas cette opportunité. C’est très stimulant de jouer en pratiquant un sport et tant pis si je suis une piètre équipière désormais. Participer et s’éclater en se défoulant, pour le bien-être et la joie du moment.





Sport et citoyenneté